Communiqués de presse

TFI International communique ses résultats du quatrième trimestre et de l’exercice 2018

  • Résultats opérationnels et financiers record pour un quatrième trimestre
  • Au quatrième trimestre, bénéfice opérationnel de 103,3 M$, en hausse de 56 % par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent
  • Marge d’exploitation en hausse de 270 points de base par rapport au quatrième trimestre de l’exercice précédent, atteignant 8,9 %, grâce à la progression des marges dans les secteurs livraison de colis et courrier, transport de lots brisés et transport de lots complets
  • BPA dilué de 0,85 $, comparativement à 1,31 $ au quatrième trimestre de 2017, alors que le BPA ajusté dilué1 a augmenté de 63 % pour s’établir à 0,96 $
  • Flux de trésorerie nets liés aux activités opérationnelles des activités poursuivies en hausse de 50 % pour atteindre 173,8 M$ au quatrième trimestre
  • Pour 2018, flux de trésorerie nets liés aux activités opérationnelles des activités poursuivies en hausse de 46 % pour atteindre 543,5 M$
  • En 2018, montant de 213,7 M$ versé aux actionnaires en dividendes et par l’intermédiaire de rachats d’actions

Montréal (Québec), le 27 février 2019 – TFI International Inc. (TSX : TFII; OTCQX : TFIFF), un chef de file nord-américain du secteur du transport et de la logistique, a communiqué aujourd’hui ses résultats pour le quatrième trimestre et l’exercice clos le 31 décembre 2018.

« Les résultats record pour un quatrième trimestre sont venus couronner une année exceptionnelle pour TFI International, alors que l’attention prioritaire que nous avons accordée à l’obtention d’une croissance rentable a permis de générer un rendement solide dans l’ensemble des secteurs, a souligné Alain Bédard, président du conseil et président et chef de la direction. Notre bénéfice opérationnel trimestriel, de 103,3 M$, a progressé de 56 %. Chacun des secteurs a enregistré des revenus plus solides, et le secteur du transport de lots complets a notamment plus que doublé son bénéfice opérationnel. Je suis très heureux du fait qu’en 2018, nos flux de trésorerie nets liés aux activités opérationnelles ont, pour la toute première fois, franchi le cap du demi-milliard de dollars. » M. Bédard a résumé la situation ainsi : « Ces résultats vigoureux témoignent non seulement de notre positionnement exceptionnel et favorable, mais de notre application des principes fondamentaux, à l’intérieur et en dehors des cycles, afin de générer des flux de trésorerie disponibles tangibles, d’accroître la valeur pour les actionnaires et de verser le capital excédentaire aux actionnaires chaque fois que c’est possible. »

Faits saillants financiers
(en millions de dollars, sauf les données par action)
Trimestres clos les 31 décembre Exercices clos les
31 décembre
2018 2017 2018 2017
Total des revenus 1 321,4 1 192,9 5 123,2 4 837,4
Revenus avant la surcharge de carburant 1 162,3 1 069,7 4 508,2 4 379,0
BAIIA ajusté1 180,7 131,0 686,3 514,5
Bénéfice opérationnel 103,3 66,1 430,5 178,4
Flux de trésorerie nets liés aux activités opérationnelles des activités poursuivies 173,8 116,1 543,5 372,6
Bénéfice net ajusté1 86,3 53,9 321,6 192,2
BPA ajusté – dilué1 ($) 0,96 0,59 3,54 2,07
Bénéfice net 76,7 120,2 292,0 158,0
BPA – dilué ($) 0,85 1,31 3,22 1,70
Moyenne pondérée du nombre d’actions (en milliers) 87 410 89 495 87 966 90 494

1 Cette mesure n’est pas conforme aux IFRS. Veuillez vous reporter à la rubrique « Mesures financières non conformes aux IFRS » ci-après pour obtenir un rapprochement.

RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE

Le total des revenus de 1,32 G$ constitue une hausse de 11 %, tandis que les revenus de 1,16 G$, après déduction de la surcharge de carburant, représentent une hausse de 9 % par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent.

Le bénéfice opérationnel a augmenté de 56 % pour atteindre 103,3 M$, par rapport à 66,1 M$ au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Cette hausse est attribuable à la solidité de l’exécution dans l’ensemble de l’entreprise, à une meilleure qualité des revenus et aux mesures de réduction des coûts.

Le bénéfice net s’est établi à 76,7 M$ ou 0,85 $ par action diluée, comparativement à un bénéfice net de 120,2 M$ ou 1,31 $ par action diluée à la période correspondante de l’exercice précédent. La période de l’exercice précédent incluait une réduction de la charge d’impôt de 76,1 M$ en conséquence de la réforme fiscale américaine. Le bénéfice net ajusté, qui ne tient pas compte de l’incidence de l’amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d’entreprises, des variations nettes de la juste valeur et désactualisation des contreparties conditionnelles, de la variation nette de la juste valeur des instruments dérivés, du montant net du gain ou de la perte de change, de la dépréciation des immobilisations incorporelles et du profit ou de la perte sur la vente de terrains et bâtiments, d’actifs détenus en vue de la vente et des immobilisations incorporelles, après impôts, et de l’incidence de la réforme fiscale américaine, s’est établi à 86,3 M$, en hausse de 60 % par rapport à 53,9 M$ pour la période correspondante de l’exercice précédent.

Le bénéfice par action dilué (« BPA » dilué) s’est établi à 0,85 $, comparativement à 1,31 $ au quatrième trimestre de 2017, la baisse étant principalement attribuable à la réduction de la charge d’impôt comptabilisée au quatrième trimestre de 2017, contrebalancée par la hausse des revenus et le raffermissement de la marge d’exploitation dans tous les secteurs. Le BPA ajusté dilué, mesure non conforme aux IFRS, a augmenté de 63 %, passant de 0,59 $, au quatrième trimestre de 2017, à 0,96 $.

RÉSULTATS DE L’EXERCICE

Le total des revenus s’est établi à 5,12 G$, en hausse par rapport à 4,84 G$ en 2017. Déduction faite de la surcharge de carburant, les revenus se sont établis à 4,51 G$, comparativement à 4,38 G$ à l’exercice précédent. Le bénéfice opérationnel a totalisé 430,5 M$, ou 9,5 % des revenus avant la surcharge de carburant, une hausse de 141 % comparativement à 178,4 M$ et 4,1 % des revenus du dernier exercice.

Le bénéfice net s’est établi à 292,0 M$, ou 3,22 $ par action diluée, une hausse marquée par rapport à ce qui avait été enregistré en 2017, soit 158,0 M$, ou 1,70 $ par action diluée. La hausse de 134,0 M$ est principalement attribuable à l’excellent bénéfice opérationnel et à la dépréciation des immobilisations incorporelles de 138,4 M$, après impôt, comptabilisée en 2017, neutralisée par un profit inférieur réalisé sur la vente de propriété, soit 52,8 M$, après impôt, comptabilisé en 2018, par rapport à 2017, et au recouvrement d’impôt de 76,1 M$ au quatrième trimestre de 2017 à la suite de la réforme fiscale américaine. Le bénéfice net ajusté, mesure non conforme aux IFRS, a été de 321,6 M$, en hausse de 67 % par rapport à 192,2 M$ en 2017.

Le BPA dilué s’est établi à 3,22 $, comparativement à 1,70 $ en 2017, la progression étant principalement attribuable à l’augmentation du bénéfice net décrite plus haut. Le BPA ajusté dilué, mesure non conforme aux IFRS, a augmenté de 71 %, passant de 2,07 $, en 2017, à 3,54 $.

RÉSULTATS SECTORIELS

Au quatrième trimestre de 2018, les revenus ont progressé dans l’ensemble des quatre secteurs par rapport au quatrième trimestre de 2017, le secteur du transport de lots brisés inscrivant notamment une croissance à deux chiffres. Les revenus de l’exercice 2018 ont également augmenté dans chaque secteur, exception faite pour le secteur logistique et dernier kilomètre, qui a reculé de 1 %.

Le bénéfice opérationnel a été plus élevé dans tous les secteurs, sauf le secteur logistique et dernier kilomètre au quatrième trimestre de 2018, comparativement à la période correspondante de l’exercice précédent. Le bénéfice opérationnel du secteur logistique et dernier kilomètre a diminué, s’établissant à 2,9 M$, principalement en raison d’une dépréciation d’immobilisations incorporelles de 12,6 M$ liée à une acquisition d’entreprise effectuée à l’exercice précédent. Cette dépréciation a été contrebalancée par une réduction de 13,0 M$ de la contrepartie conditionnelle liée à la même acquisition, qui a été comptabilisée dans les charges financières nettes. Exclusion faite de la dépréciation de 12,6 M$, le bénéfice opérationnel a augmenté de 9 % pour s’établir à 15,4 M$, tandis que la marge d’exploitation a augmenté de 50 points de base pour atteindre 6,5 %.

RÉSULTATS SECTORIELS

(en millions de dollars) Trimestres clos les 31 décembre Exercices clos les 31 décembre
  2018 2017 2018 2017
  $ $ $ $
Revenus1        
     Livraison de colis et courrier 177,3 162,0 633,0 611,4
     Transport de lots brisés 232,0 204,1 902,3 877,5
     Transport de lots complets 528,2 481,0 2 064,6 1 974,1
     Logistique et dernier kilomètre 235,6 235,0 953,7 965,5
     Éliminations (10,8) (12,4) (45,5) (49,5)
  1 162,3 1 069,7 4 508,2 4 379,0
  $ % des revenus1 $ % des revenus1 $ % des revenus1 $ % des revenus1
Bénéfice opérationnel (perte opérationnelle)                
     Livraison de colis et courrier 34,4 19,4 % 28,1 17,4 % 113,2 17,9 % 102,3 16,7 %
     Transport de lots brisés 23,5 10,1 % 13,2 6,5 % 85,1 9,4 % 122,2 13,9 %
     Transport de lots complets 52,3 9,9 % 22,8 4,7 % 207,7 10,1 % (51,7) -2,6 %
     Logistique et dernier kilomètre 2,9 1,2 % 14,1 6,0 % 54,5 5,7 % 41,6 4,3 %
     Siège social (9,7)   (12,2)   (30,0)   (35,9)  
  103,3 8,9 % 66,1 6,2 % 430,5 9,5 % 178,4 4,1 %

Note : Les chiffres étant arrondis, les totaux peuvent différer légèrement de la somme.
1 Revenus avant la surcharge de carburant.

FLUX DE TRÉSORERIE ET SITUATION FINANCIÈRE

En 2018, les flux de trésorerie nets liés aux activités opérationnelles des activités poursuivies se sont établis à 543,5 M$, en hausse de 46 % par rapport à 372,6 M$ en 2017. Au cours de l’exercice, TFI International a versé 213,7 M$ aux actionnaires, dont 74,1 M$ en dividendes et 139,6 M$ par l’intermédiaire de rachat d’actions. Le ratio dette/BAIIA ajusté de TFI International, mesure non conforme aux IFRS, s’établissait à 2,3 au 31 décembre 2018, en baisse par rapport à 2,9 au 31 décembre 2017.

Le 17 décembre 2018, le conseil d’administration de TFI International a déclaré un dividende trimestriel de 0,24 $ par action ordinaire en circulation de son capital payable le 15 janvier 2019, ce qui représente une augmentation de 14 % par rapport au dividende trimestriel de 0,21 $ déclaré au quatrième trimestre de 2017.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

TFI International tiendra une conférence téléphonique le jeudi 28 février 2019 à 8 h 30 (HE) pour parler de ces résultats. Les parties intéressées peuvent accéder à la conférence téléphonique en composant le 1 877 223-4471. Il sera également possible d’écouter un enregistrement de la conférence jusqu’à minuit, le 14 mars 2019, en composant le 1 800 585-8367 ou le 416 621-4642 et en entrant le code d’accès 8561299.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Exception faite des renseignements historiques, le présent communiqué peut comprendre des informations et des déclarations de nature prospective concernant la performance future de TFI International. Ces déclarations sont établies à partir d’hypothèses, d’incertitudes ainsi que des meilleures évaluations possible de la direction en ce qui a trait aux événements futurs. Ces facteurs peuvent inclure, sans toutefois s’y limiter, les fluctuations des résultats trimestriels, l’évolution de la demande de la clientèle à l’égard des produits et services de TFI International, l’incidence des tensions exercées sur les prix par les concurrents, de même que les tendances générales du marché et les changements d’ordre économique. En conséquence, le lecteur est prévenu que les résultats réels pourraient différer des résultats prévus.

MESURES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX IFRS

Le présent communiqué contient des renvois à certaines mesures financières non conformes aux IFRS qui sont décrites ci-dessous. Ces mesures non conformes aux IFRS n’ont pas de signification normalisée en vertu des Normes internationales d’informations financières (« IFRS ») et elles ne peuvent donc pas être comparées à des mesures semblables présentées par d’autres sociétés. Par conséquent, ces mesures ne doivent pas être considérées de manière isolée, et doivent être considérées comme un complément aux mesures de la performance financière conformes aux IFRS. Elles ne peuvent pas les remplacer ni être considérées comme supérieures. Les termes et définitions des mesures non conformes aux IFRS utilisés dans le présent communiqué et le rapprochement de chacune de ces mesures avec les mesures IFRS les plus directement comparables sont fournis ci-dessous.

BAIIA ajusté

Le BAIIA ajusté représente le bénéfice net avant les produits financiers et charges financières, la charge (le recouvrement) d’impôt sur le résultat, l’amortissement, la dépréciation des immobilisations incorporelles et le profit ou la perte sur la vente de terrains et bâtiments, d’actifs détenus en vue de la vente et d’immobilisations incorporelles. La direction est d’avis que le BAIIA ajusté est une mesure complémentaire utile. Le BAIIA ajusté est présenté afin d’aider à déterminer la capacité de la Société à dégager des flux de trésorerie de son exploitation.

 

BAIIA ajusté
(non audité, en millions de dollars)
Trimestres clos les 31 décembre Exercices clos les 31 décembre
  2018 2017 2018 2017
Bénéfice net 76,7 120,2 292,0 158,0
Charges financières (produits financiers), montant net (0,0) 13,5 48,3 61,1
Charge (recouvrement) d’impôt sur le résultat 26,6 (67,6) 90,2 (40,6)
Amortissement des immobilisations corporelles 52,4 48,3 198,5 209,6
Amortissement des immobilisations incorporelles 15,5 15,9 62,1 61,2
Dépréciation des immobilisations incorporelles 12,6 12,6 143,0
Profit sur la vente de terrains et bâtiments (0,3) (0,4) (0,5) (0,2)
(Profit) perte sur la vente d’actifs détenus en vue de la vente (1,5) 1,1 (15,6) (77,4)
Profit sur la vente d’immobilisations incorporelles (1,2) (1,2)
BAIIA ajusté 180,7 131,0 686,3 514,5
         

Note : Les chiffres étant arrondis, les totaux peuvent différer légèrement de la somme.

Ratio dette/BAIIA ajusté

Le ratio dette/BAIIA ajusté est calculé en divisant le total de la dette à long terme par le BAIIA ajusté.

Bénéfice net ajusté et bénéfice ajusté par action (BPA ajusté), de base ou dilué

Le bénéfice net ajusté représente le bénéfice net, exclusion faite de l’amortissement des immobilisations incorporelles en lien avec les acquisitions d’entreprises, de la variation nette de la juste valeur des contreparties éventuelles, de la charge de désactualisation et des instruments dérivés, du montant net du gain ou de la perte de change, de la dépréciation des actifs incorporels, et du profit ou de la perte sur la vente de terrains et de bâtiments, d’actifs détenus en vue de la vente et d’immobilisations incorporelles, après impôts et de l’incidence de la réforme fiscale américaine. Le bénéfice par action ajusté, de base ou dilué, est le bénéfice net ajusté, divisé par le nombre moyen pondéré d’actions ordinaires, de base ou dilué. La Société présente un bénéfice net ajusté et un bénéfice par action ajusté pour mesurer son rendement d’une période à l’autre, sans les variations liées aux éléments décrits ci-dessus. La Société ne tient pas compte de ces éléments, car ils ont une incidence sur la comparabilité de ses résultats financiers et pourraient éventuellement fausser l’analyse des tendances de la performance de ses activités. Le fait de ne pas tenir compte de ces éléments ne laisse pas entendre qu’ils sont nécessairement non récurrents.

Bénéfice net ajusté
(non audité, en millions de dollars, sauf les données par action)
Trimestres clos les
31 décembre
Exercices clos les
31 décembre
  2018 2017 2018 2017
Bénéfice net 76,7 120,2 292,0 158,0
Amortissement des immobilisations incorporelles en lien avec les acquisitions d’entreprises, après impôt 11,0 10,1 44,0 38,3
Variation nette de la juste valeur et désactualisation des contreparties conditionnelles, après impôt (9,3) (0,7) (8,9) (0,4)
Variation nette de la juste valeur des instruments dérivés, après impôt (0,0) 0,0 (0,3) (1,2)
(Gain) perte de change, montant net, après impôt 1,2 (0,0) 0,5 1,8
Dépréciation des immobilisations incorporelles, après impôt 9,1 9,1 138,4
Profit (perte) sur la vente de terrains et bâtiments et d’actifs détenus en vue de la vente, après impôt (1,6) 0,4 (13,9) (66,7)
Profit sur la vente d’immobilisations incorporelles, après impôt (0,9) (0,9)
Réforme fiscale américaine (76,1) (76,1)
Bénéfice net ajusté 86,3 53,9 321,6 192,2
Bénéfice ajusté par action – de base 0,99 0,60 3,66 2,12
Bénéfice ajusté par action – dilué 0,96 0,59 3,54 2,07

Note : Les chiffres étant arrondis, les totaux peuvent différer légèrement de la somme.

Marge d’exploitation

La marge d’exploitation est calculée comme le bénéfice opérationnel (perte opérationnelle) en tant que pourcentage des revenus avant la surcharge de carburant.

Retour vers les communiqués de presse